Biographie

Mariana Flores étudie le chant à l’Université de Cuyo en Argentine, avec Silvia Nasiff et Maria Teresa D’Amico. Elle se perfectionne ensuite à la Schola Cantorum Basiliensis avec Rosa Dominguez. Aujourd’hui elle se perfectionne à Bologna avec Fernando Cordeiro Opa.

Depuis quelques années, la flamboyante soprano s’est affirmée comme une interprète incontournable du répertoire baroque, prenant part à des productions lyriques à l’Opéra de Paris, au Grand Théâtre de Genève, à l’Opéra Comique (Paris) à l’Opéra de Dijon, au Festival d’Aix-en-Provence, au Teatro Colón à Buenos Aires. Elle travaille régulièrement sous la direction de Leonardo García Alarcón (dont elle partage la vie et deux enfants). Elle a aussi collaboré – entre autres – avec Sir John Eliot Gardiner, Christina Pluhar, Vincent Dumestre, Teodor Currentzis et Gabriel Garrido.

Elle se produit dans les plus grands festivals du monde et a chanté sur tous les continents: en Asie, en Europe et en Amérique du Sud avec, notamment, l’une des 60 représentations du Diluvio Universale de Falvetti de Cappella Mediterranea.

Elle a accompagné John Eliot Gardiner aux États-Unis avec son Orfeo/Vespers en 2016. Elle a également parcouru l’Australie avec l’Australian Brandenburg Orchestra.

À l’opéra ces 3 dernières années, vous avez pu l’apprécier dans El Prometeo de Draghi, La Finta pazza de Sacrati, Il Pallazzo Incantato de Luigi Rossi.

En septembre 2020, le Festival d’Ambronay lui proposait un concert « à la carte » où le public choisissait les plus belles pièces extraites des récitals et des disques de Mariana : Le Donne di Cavalli, Sogno di una notte Veneziana, Héroines du Baroque Vénitien, Teatro dei sensi…

© François de Maleissye

Mariana Flores célèbre en 2021 les 100 ans d’Astor Piazzolla avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France  avant la reprise du Concert Monteverdi Piazzolla dans les cadres des festivals de Saint Denis et de Tannay avec Cappella Mediterranea.

En septembre 2022, elle créé le rôle de Marie-Madeleine dans l’oratorio La Passione di Gesù, première grande composition de Leonardo García Alarcón présentée avec succès au Festival d’Ambronay et au Victoria Hall de Genève, avant de triompher une nouvelle fois avec le rôle de Deidamia dans la reprise de La Finta pazza à l’Opéra Royal de Versailles.

On la retrouve dans de nombreux enregistrements primés, citons en 2021 la sortie « Lamenti & Sospiri » de d’India, « L’Orfeo » de Monteverdi et en 2022 celle de « La Finta Pazza » de Sacrati avant la reprise d’une tournée européenne de cet opéra dans lequel elle avait triomphé dans le rôle-titre en 2019. Il se produira également dans le rôle d’Amore et de Minerva dans Il ritorno d’Ulisse in Patria au Festival d’Aix en Provence 2024. En octobre 2023 sort Alfonsina, un disque très personnel de chansons populaires argentines qu’elle a enregistré avec Quito Gato.

© François de Maleissye